Les reconnaissances professionnelles

Maîtrise fédérale
Cheffe experte aux examens du brevet fédéral des esthéticiennes suisses
Animatrice « Good Look-Feel Better » à l’Hôpital de l’Île à Berne
Bilingue : allemand / français



Interview réalisée lors des Swiss Skills 2014
PASSION ET EMPATHIE

Cécile Pugin de Bulle (FR) est experte par conviction. Esthéticienne EPS, elle a déjà évalué les performances de candidates à divers championnats des métiers. Elle se réjouit de faire la connaissance de nombreuses jeunes professionnelles motivées aux SwissSkills Berne 2014. Cécile Pugin aime travailler avec les jeunes ce qui explique que depuis des années elle est experte aussi bien aux examens qu’aux championnats professionnels. Elle considère que ces tâches à haute responsabilité exigent des connaissances professionnelles solides, un talent d’organisation et de l’expérience. « Outre les qualifications spécialisées, les compétences sociales et l’intégrité sont indispensables », précise-t-elle. La formation continue ainsi que des compétences pédagogiques et méthodiques-didactiques sont aussi incontournables. DSCN6723Il faut aussi avoir du tact. « Il n’y a qu’un pas de la joie à la déception et vice-versa. Il faut alors savoir gérer la situation, dit l’experte. Savoir observer est un avantage. Le championnat des métiers des esthéticiennes s’articule autour de cinq prestations. Les traitements durent d’une heure à deux heures et demie. La tâche de l’experte est d’observer les candidates au travail et d’évaluer leurs prestations. Cécile Pugin se concentre d’une part sur les détails : préparation de la place de travail, propreté et ordre. D’autre part, elle évalue la diversité des soins et le niveau de difficulté des traitements. Avec sa co-experte, elle attribue des points pour chaque prestation. « Les notes sont données sur la base de critères clairement définis et équitables. S’engager pour la relève, selon Cécile Pugin, ceci demande une bonne dose d’empathie pour la jeunesse. Elle aimerait transmettre aux jeunes championnes un peu de son expérience professionnelle. Elle en retrouvera quelques-unes plus tard à des cours de formation continue et pourra ainsi suivre leur évolution. Elle se réjouit de voir ces jeunes esthéticiennes au travail au championnat des métiers. « Les participantes aux SwissSkills Berne 2014 sont notre avenir. J’ai beaucoup de plaisir à m’engager pour la relève talentueuse. » Un avant-goût de cet événement historique. Pour l’experte rodée, chaque championnat des métiers a ses particularités. On ne peut pas tout prévoir. Il faut donc jouer avec l’imprévu. Il faut être prête à faire face à toute situation et savoir mettre à profit ses compétences sociales. Les SwissSkills Berne 2014 sont quelque chose d’exceptionnel : « Ce sont les premiers championnats nationaux des métiers et je me réjouis de participer à cet événement historique ». Son but pour les championnats des métiers est que des esthéticiennes qualifiées, charismatiques et sympathiques soient qualifiées pour les WorldSkills 2015 à São Paolo et pour les EuroSkills 2016 à Göteborg.


Article de presse dans le « Schweizer Familie 6/2009 »

schmiken_fuers_leben0001 schmiken_fuers_leben0002 schmiken_fuers_leben0003 schmiken_fuers_leben0004